Le projet de carrière de la Ravine La Plaine dans le collimateur des riverains

Riverains Ravine la Plaine
© Réunion 1ère

Les riverains de la Ravine La Plaine à Saint-Paul refusent le projet de carrière près de chez eux. Ce samedi matin, ils ont reçu le soutien du maire de la commune Joseph Sinimalé.

Erwann Ponnet
Publié le , mis à jour le

Les riverains de la Ravine la Plaine estiment, dans un communiqué, que de " de nombreux éléments permettent en effet à leur association de contester ce projet de carrière. Voici seulement quelques exemples :

  •  l’enquête publique a tenté de justifier le projet de carrière par le chantier de la nouvelle route du littoral or les matériaux qui seraient extraits de la carrière ne peuvent absolument pas servir de remblai pour cette route. L'association rappelle d’ailleurs qu’elle n’est pas opposée à la NRL.
  • l’enquête publique a omis des éléments essentiels dans l’étude du projet :
  • le futur Pôle Sanitaire Ouest n’est pas du tout pris en compte 
  • l’eau qui serait utilisée pour l’exploitation de la carrière (2 millions de m3) a été financée par des fonds européens et des fonds publics dans le cadre spécifique de la politique agricole. Comment Holcim imagine t-elle bénéficier de cette eau spécifiquement destinée à l’agriculture ?
  • l’enquête publique a minoré des éléments tels que le trafic des camions sur la RD2, les poussières et leur effet sur les zones agricoles, les poussières et leur effet sur la santé des riverains, le bruit et les nuisances à proximité d’un établissement d’accueil de personnes handicapées et à proximité d’un hôpital.
Il est d’ailleurs remarquable, soulignent les riverains mécontents, que toutes les cartes des documents de l’enquête publique étaient cadrées de façon à masquer l’essentiel des zones habitées…"