Grippe : les Réunionnais lancés dans la course au dernier vaccin

Campagne de vaccination contre la grippe
© DR

Mi avril 2014 l’Ars lançait la campagne de vaccination contre la grippe invitant les personnes à risque à se faire vacciner. Depuis quelques jours les patients ont du mal à se procurer le précieux vaccin.

Annecy Panon
Publié le , mis à jour le

Si vous n’êtes pas encore vacciné vous aurez sans doute du mal à trouver un vaccin contre la grippe. Depuis quelques jours plusieurs pharmaciens sont contraints de renvoyer leurs patients qui en font la demande. C’est d'une pharmacie au Chaudron où il en restait encore un peu en début de la semaine.  Gilles Narboni, responsable de la pharmacie, explique : « En cette fin de campagne de vaccination les stocks se sont épuisés. Les laboratoires ont prévus une certaines quantité pour les pharmacies de La Réunion et les grossistes mettent à notre disposition un certain volume. Nous faisons donc des commandes en fonction des chiffres de la campagne de vaccination de l'année 2013. Sachant que les vaccins sont des produits qui doivent rester au frais et qui, en plus, sont périmé à la fin de ce mois, la gestion est effectuée de manière très minutieuse».

Un vaccin victime de son succès

Au Moufia, une pharmacie arrive encore à faire des heureux malgré « le tout petit stock », précise la responsable, Nadia Naudon. En période de rupture de stocks certaines personnes vont sans doute préférer attendre. Ce n’est pas le cas de Clarisse qui s’est battue pour trouver son bonheur. « J’ai été déjà dans deux pharmacies depuis ce matin mais ils n’en avaient plus. Si j’en n'avais pas eu ici, je serais allée à La Montagne, si besoin ».  Depuis qu’elle reçoit le courrier de l’assurance maladie, Clarisse et son fils de 24 ans ne rate pas l’occasion. « On se fait vacciner systématiquement.  J’ai une cinquantaine d’année, lui est asthmatique.  Étant considérer comme des personnes à risque on doit se protéger de la grosse grippe parce que ça peut être plus grave si nous sommes négligeant ». Dans la file d’attente Rita, la soixantaine, rejoint spontanément la discussion : « C’est vrai qu’il y a des personnes qui ont peur et qui ne veulent pas être vaccinées. Moi je l’ai fait il y a 15 jours. Mon médecin m’a dit que ça n’empêche pas une petite grippe saisonnière mais je n’aurais pas la grippe qui fait mourir. » 

Bref, c'est la course au vaccin. Il en reste encore quelques uns précipitez-vous si vous êtes à risque.