La menace d'une nouvelle grève se précise au Port

Le port Est
© Linda Saci (Réunion 1ère)

Les dockers refusent le plan présenté par la direction de la Sermat et se disent prêts à entrer en grève si nécessaire au 1er juillet.

Erwann Ponnet
Publié le , mis à jour le

Après un conflit de trois semaines qui avait paralysé le Port, il y a un an, la menace de grève resurgit une nouvelle fois. Les dockers de la Sermat ont refusé de signer, hier, un " protocole d'engagement réciproque " que leur proposait la direction du GIE.
Le désaccord porte sur l'internalisation des chariots cavaliers au sein de l'entreprise. La maintenance de ces chariots est confiée à la SRMP jusqu'au 31 septembre 2015 et la CGTR affirme qu'à ce jour la garantie d'internalisation est trop incertaine. Le syndicat estime avoir déjà fait suffisamment de concessions notamment sur les emplois en acceptant 5 départs.

Direction et représentants du personnel ont moins d'une semaine pour éviter le conflit. Pour le délégué du personnel de la Sermat, Raphaël Gossin, les dockers sont " déterminés et prêts à se lancer dans une grève "dès le 1er juillet.