Les chauffe-eaux solaires tunisiens menacent l'emploi à La Réunion

grève à Giordano Réunion
© Giordano Réunion

Grève à Giordano Réunion. Le fabriquant de chauffe-eaux solaires est accusé par les grévistes de favoriser la production en Tunisie au détriment de l'emploi à La Réunion

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

Un mouvement de grève chez Giordano Réunion au Port.  A l'appel de la CFDT, la majorité des 29 employés du fabriquant de Chauffe-eaux solaires et 12 salariés de la Soltec ont cessé le travail.  Ils protestent contre les licenciements économiques de 18 personnes
Selon les grévistes, le plan de licenciement touche les 2 sociétés. Les salariés en colère dénoncent les motivations de la direction coupable, selon eux, de favoriser une production délocalisée des chauffe-eaux solaires. Ces produits, pourtant "Made in Réunion " arriveraient désormais pratiquement finis … de Tunisie !!

A La Réunion, la société Giordano représente quelques 120 emplois directs et indirects dont 30 sur le site de production du Port. Le spécialiste du chauffe-eau solaire vend plus de 4 000 unités par an et plus de 35 000 foyers réunionnais en sont aujourd'hui équipés.