La Réunion : une randonneuse perdue passe la nuit au volcan

20131212 VOLCAN
© Reunion1ere

Une randonneuse d’une trentaine d’années retrouvée au petit matin, en hypothermie, sur les pentes du volcan. Perdue, elle a passé la nuit à chercher son chemin.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Se promener dans l’enclos du piton de La Fournaise, rien de plus facile en plein jour. Quand la nuit tombe, sans lampe et en étant sorti des chemins balisés par de la peinture blanche, impossible. Rien ne ressemble plus à un caillou, qu’un autre caillou. Pas un arbre, pas un repère dans ce paysage lunaire, c’est la mésaventure vécue par une mère de famille partie se balader. Son compagnon, qui attendait avec leurs enfants, a donné l’alerte en ne la voyant pas revenir à la nuit tombée.
Deux gendarmes du peloton de haute montagne (PGHM) ont tenté de la retrouver pendant toute la nuit de vendredi à samedi.
 
5 °C dans la nuit
 
Aux premières lueurs du jour l’équipage de l’hélicoptère de la gendarmerie a repéré la randonneuse. Elle était allongée sur le sol avec sa veste pour seule protection. Victime d’hypothermie, la trentenaire a dû être évacuée vers l’hôpital. La température est descendue à 5 °C sur les flancs du piton de La Fournaise. Un endroit facile d’accès, mais dont il faut se méfier. Toujours emporter un sac à dos avec de l’eau, des gâteaux et de quoi se couvrir, si besoin. Les variations climatiques peuvent être brutales et en cas d’entorse, il faut pouvoir attendre les secours sans se mettre en danger.