Après le tweet d'injures de la compagne de Nasri, Didier Deschamps porte plainte

Compagne nasri
© Instagram | Le footballeur français Samir Nasri et sa compagne anglaise, Anara Atanes, à Manchester (Royaume-Uni), le 11 mai 2014.

Anara Atanes avait critiqué en termes insultants la non-sélection de son petit ami pour la Coupe du monde au Brésil. La FFF s'associe à cette plainte

Réunion 1ère avec francetvinfo.fr Publié le , mis à jour le

Didier Deschamps porte plainte pour injures publiques contre la compagne britannique de Samir Nasri, rapportent RMC Sport et Le Parisien, vendredi 16 mai. Contacté par francetv info, Carlo Alberto Brusa, l'avocat de Didier Deschamps, précise que le sélectionneur de l'équipe de France s'est constitué partie civile.
 
Contrairement à ce qui était indiqué dans un premier temps, la Fédération française de football ne porte pas plainte dans cette affaire mais "soutient pleinement le sélectionneur dans sa démarche". "Les réactions unanimes ont confirmé que la France entière condamnait de tels propos. La FFF considère que l'indignation unanime suffit à condamner un tel comportement", indique-t-elle dans un communiqué. 
 
Anara Atanes avait commenté la non-sélection de son petit ami pour la Coupe du monde au Brésil d'un tweet insultant : "Fuck France and fuck Deschamps! What a shit manager!" ("Nique la France et nique Deschamps ! Quel coach de merde !"). Elle s'est excusée par la suite.
 
"Une extrême gravité", selon l'avocat de Deschamps
 
"Ces propos sont d'une extrême gravité. On ne peut pas se permettre de parler ainsi du sélectionneur de l'équipe de France, qui va représenter le pays dans quelques semaines", estime auprès de francetv info Carlo Alberto Brusa. Il ajoute que faire des excuses ne suffit pas : "C'est trop simple. Cela voudrait dire que n'importe qui peut dire n'importe quoi publiquement et, après, qu'il suffit de s'excuser. La justice doit faire son travail."
 
De son côté, Samir Nasri a affirmé respecter le choix de Didier Deschamps, qui n'a pas "été une surprise pour [lui]". Il a toutefois concédé que son absence de la liste de 30 joueurs était "un peu difficile à accepter", avant de confier qu'il s'interrogeait sur son avenir en bleu.