Volcans : l'activité sismique faiblit en avril

Volcan : Piton de la Fournaise
© Réunion 1ère

Selon le bilan mensuel publié par l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise, le niveau d’activité sismique reste faible.

Réunion 1ère Publié le

BULLETIN du 1er MAI 2014
 
PITON DE LA FOURNAISE. BILAN de la période du 1er avril au 1er mai 2014 :
Le niveau d’activité du Piton de la Fournaise reste faible. Une faible sismicité a été détectée à l’aplomb du cratère sommital Dolomieu. Les mesures de géodésie ne montrent qu’une légère déflation sommitale qui se poursuit au niveau du cône sommital. Les mesures de gaz ont détecté de faibles émissions de dioxyde de soufre (SO2) pendant la période indiquée.
SISMOLOGIE
- Séismes volcano-tectoniques (VT : séismes associés à la fracturation des roches en profondeur) : le nombre de VT reste faible, avec une moyenne de 1 événement par jour. L’énergie moyenne (magnitude max inférieure à : 1) est constante en comparaison avec celle des mois précédents.
- Les foyers sismiques sont localisés à l’aplomb du cône sommital du Piton de la Fournaise à faible profondeur, entre 300 m et 1000 m au dessus du niveau de la mer.
- Éboulements : un nombre modéré d’éboulements sommitaux de petit volume (20/jour en moyenne) est détecté au sein du cratère Dolomieu. Cette activité reste constante par rapport aux mois précédents.
GÉODÉSIE
- La légère déflation sommitale se poursuit depuis plusieurs mois à une vitesse de ~2 cm / an.
GÉOCHIMIE
- De faibles émissions de dioxyde de soufre (SO2) détectées dans la période indiquée.
 
ENSEMBLE DE L’ILE DONT LE PITON DES NEIGES
- Le niveau d’activité sismique à l’échelle de l’île dont la zone du Piton des Neiges a diminué par rapport au mois de mars et redevient faible. En moyenne 4.5 séismes par semaine ont été enregistrés.
- A l’image du mois de mars, ces séismes sont regroupés dans le temps avec un premier pic d’intensité le 20 avril (8 événements enregistrés) et un second le 21 mars (5 événements enregistrés).
- La magnitude de ces événements est faible, toujours inférieure à 1.4.
- Les foyers de ces événements sismiques sont localisés en profondeur entre 15 et 26 km sous le niveau de la mer. La moitié de ces séismes a été localisée, comme en mars, à la verticale d’une région allant de la Plaine des Palmistes à Grand Etang, soit à l’interface entre les deux volcans de l’île.