L’Union des Femme de La Réunion (UFR) dénonce les propos sexistes d’Yvan Dejean, secrétaire général du Parti Communiste Réunionnais

20140318 Y Dejean

L’UFR se demande si les femmes sont les cibles privilégiées en période électorale après les propos, qu’elle juge sexistes , d’Yvan Dejean dans le Quotidien.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le

L’UFR relève cette phrase dans le long entretien qu’Yvan Dejean a accordé au Quotidien :
« Le parti a toujours été en avance sur son temps ce qui a pu susciter des incompréhensions entre ceux qui avaient une vision sur le long terme et ceux qui voulaient un matin devenir conseiller général ou rêvaient de mettre une écharpe de maire sur leur tété »

Voici ce que déclare l’UFR dans son communiqué :
Nous aurions aimé que les femmes soient respectées dans le débat politique et que le débat soit assaini de ces remarques sexistes des membres dirigeants des partis politiques de notre pays. Ces propos font échos aux nombreuses dérives et attaques dirigées à l'encontre des femmes depuis le début de cette campagne électorale. La volonté d'engagement des femmes en politique est trop souvent mal accueillie, soit on leur conseille de rentrer chez elles, dans leur cuisine, soit elles accusent ici et là le coup des attaques sexistes et dénigrantes.
Nous déplorons ces attitudes qui portent atteinte à la dignité des femmes en politique et aimerions donner de la hauteur au débat.
Les femmes qui s'engagent à conduire une liste aux municipales à la Réunion ne sont pas nombreuses. Ne devrions-nous pas les encourager au lieu de les réduire à leur anatomie...en disant vulgairement qu’elle cherche une distinction à mettre sur leur tété ?
Pourquoi parler de l'anatomie des femmes quand il s’agit d’évoquer la volonté des femmes de faire de la politique ? Les femmes ne peuvent elles pas avoir de programme, ni de convictions ?
Les femmes n'ont-elles pas le droit de développer une ambition politique pour notre pays ?
L'UFR encourage l'engagement au féminin et ne peut tolérer que de tels propos dégradants soient dirigés à l’encontre des femmes qui font le choix de s'engager en politique.

Le bureau de l'UFR

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête