Les facteurs réunionnais, solidaires du mouvement national, au moins pour la journée

Grève à la Poste
© Réunion 1ère

Les personnels de la poste demandent une augmentation du défraiement lié à la distribution des plis électoraux. A La Réunion comme en métropole, les grévistes estiment que l’indemnité prévue est insuffisante. 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

« Nous voulons défendre le pouvoir d’achat des postiers », les représentants de la CFDT réunis devant la direction à Saint-Denis sont solidaires du mouvement national. Comme à chaque élection, les facteurs demandent une revalorisation de leurs heures supplémentaires pour effectuer la distribution des plis électoraux. La direction nationale reçoit une enveloppe globale pour cette tâche, une somme injustement répartie, selon les grévistes.
 
Grève également Lundi
 
A La Réunion, comme en métropole, les manifestants veulent que soit pris en compte la charge de travail et le supplément de poids à transporter pendant cette période. « La direction nous augmente généreusement d’1 ,89 Euro. C’est très loin des sommes perçues pour la distribution des plis électoraux », explique Johan Smith de la CFDT.
Ce blocage risque de durer, voir de se durcir, la syndicat Sud-PTT entrera en grève lundi, pour ce motif. Il demande également la diminution du recours aux occasionnels et le remplacement des personnels titulaires quand ils sont absents.

En images avec Jean-Régis Ramsamy et Hakime Ali Saïd