Affaire du tir de flash-ball au Port : les quatre policiers mis en examen sont affectés au garage et aux archives

Commissariat Malartic
© Réunion 1ère | C'est ici, derrière les fenêtres du deuxième étage du commissariat centrale de Saint-Denis qu'une mère de famille et ses deux enfants ont été placés en garde à vue. Tous sont suspectés d'avoir escroqué les clients d'une assurance en détournant les chèques de remboursement à leur profit.

Selon nos confrères d'Imaz Press Réunion, Les 4 fonctionnaires de la BAC du Port mis en examen dans l'affaire ayant coûté un oeil au jeune Steve n'ont pas été suspendus par leur hiérarchie. Ils ont été affectés au garage et aux archives du commissariat de Malartic à Saint-Denis.

Réunion 1ère Publié le

Selon Imaz Press, ces affectations répondent aux exigences du contrôle judiciaire. Un contrôle qui leur leur interdit d'exercer sur la voie publique, de porter une arme et de se rendre sur le territoire du Port.