Nelson-Mandela : La Réunion porte son nom

Rues et stades au nom de Mandela
© D.R | La Réunion a toujours soutenu le combat de Nelson Mandela. Bien avant qu'il ne devienne une icône internationale, des rues et des édifices publics portaient son nom

La mort de Nelson Mandela à 19h50 le 5 décembre 2013 ne signifie pas la fin de sa légende. De son vivant, des rues, des stades et des centres culturels ont été baptisés de son nom. Le symbole de la tolérance et de la lutte contre les inégalités sont associées à sa mémoire.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

La Réunion a suivi le combat contre l’apartheid de Nelson Mandela. Les politiques locaux n’ont eu de cesse de demander sa libération dès le début de son incarcération. Une liberté finalement obtenue après 27 ans de prison et des dizaines de condamnations de l’Etat Sud-Africain par la communauté internationale.
Mandela, surnommé Madiba, incarcéré est devenu le symbole de la cruauté d’un régime inégalitaire.
A La Réunion, ce combat a toujours parlé aux descendants d’esclaves. La lutte du leader sud-africain a trouvé une résonance particulière dans cette île où l’esclavage aboli en 1848 en France n’a été reconnu crime contre l’humanité qu’en 2011.
 
Des stades, des rues et des centres culturels portent son nom
 
A l’heure des hommages officiels de la planète, La Réunion peut se réjouir de ne pas avoir attendu le jour de sa disparition pour lui rendre hommage.
En 2011 à Saint-Denis, le mail du Chaudron également place du marché de la plus grande-ville d’outremer, lieu symbolique de l’expression des tensions, a été baptisé place Nelson-Mandela.
Saint-Pierre a baptisé son stade du nom du célèbre leader sud-africain. Un centre socio-culturel du même nom a ouvert ses portes La Zac Saint-Laurent de La Possession ou encore un autre stade à Duparc Sainte-Marie.
Des plaques de rues vont être renouvelées prochainement à Sainte-Rose, Sainte-Suzanne, Le Port, La Possession : Nelson Mandela 18 juillet 1918 / 5 décembre 2013.