Trafic passagers à Roland Garros: une reprise plus nette en octobre

Aéroport de Gillot
© G. Hoair

Maurice et Dzaoudzi à la hausse. Madagascar et Bangkok à la baisse... Au final, le trafic global a progressé de 1% en octobre. Et même de 4% pour le nombre de passagers locaux (commençant ou terminant leur voyage à La Réunion). 

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

La reprise, plus nette que celle des mois précédents (+0,5% en août et +0,9% en septembre), est particulièrement prononcée sur l’axe métropole-Réunion (+6,6%) ainsi que sur les lignes entre La Réunion et Maurice (+9,3%), tout comme sur la ligne Saint-Denis–Dzaoudzi.
 
Par rapport à octobre 2012, le trafic recule en revanche de 24,9% sur les lignes Réunion-Madagascar et de 27,4% sur Saint-Denis–Bangkok. Des croissances fortes sont enregistrées sur les autres axes régionaux : +46,1% sur l’Afrique du Sud et +13% sur les Comores. Localement, la désaffection de la liaison Saint-Denis–Pierrefonds (–22,3%) se confirme.
 
La baisse du nombre de passagers en transit a atteint 67,7% en octobre et s’établit à –68,4% depuis le début de l’année. Sur les dix premiers mois de 2013, le trafic global reste de ce fait orienté à la baisse (–4,3%), même si ce recul est plus limité (–1,8%) pour les seuls passagers locaux. Sur dix mois, le nombre de voyageurs a légèrement diminué sur les lignes métropole-Réunion (–0,3%), alors qu’il a progressé sur Réunion-Maurice (+4,7%) et Réunion-Mayotte (+11,2%). Des reculs sont également enregistrés sur les liaisons avec Madagascar (–20,2%) et sur la ligne Saint-Denis–Bangkok (–23,8%). 1 441 passagers ont d’autre part été enregistrés entre La Réunion et Chennai (Inde) depuis février, date de l’ouverture de cette escale par Air Austral.
 
Sur les autres lignes régionales, la fréquentation progresse de 9% sur les Comores et de 18% sur l’Afrique du Sud, alors que la ligne directe Saint-Denis–Seychelles a été fermée en mai. Enfin, le trafic recule de 16,5% sur la ligne domestique Saint-Denis–Pierrefonds.
Le tonnage de fret reste orienté à la baisse : –2,9% en octobre, –4,9% depuis janvier, avec une diminution plus significative sur le tonnage fret embarqué (–10,1%) que sur le tonnage débarqué (–3,2%).
 
Les fermetures de lignes et les réorganisations de programme de plusieurs compagnies ont abouti à une diminution de 8,8% du nombre de mouvements d’avions depuis le début de l’année, plus marquée pour les appareils moyens-porteurs (–32,2%).