Deux Français, soupçonnés de trafic d'organes, lynchés à Madagascar

Nosy be

Deux hommes français soupçonnés de trafic d'organes ont été tués, jeudi 3 octobre au matin, par une foule d'émeutiers. L'agression a eu lieu sur l'île touristique malgache de Nosy Be, théâtre de violences depuis la veille, a indiqué la gendarmerie.

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

"Les émeutiers (...) ont procédé à une chasse à l'homme contre des 'vazahas' [les étrangers européens en langue malgache], ce qui a abouti à la mort de deux vazahas", a déclaré l'adjoint du commandant de la gendarmerie, le général Guy Bobin Randriamaro.
D'après le ministère de l'Intérieur français, les deux hommes ont été lynchés et brûlés vifs sur une plage de l'île, par des habitants qui les soupçonnaient de trafic d'organe.
Comme l'explique le site de L'Express de Madagascarcette flambée de violence est liée au rapt d'un enfant de 7 ans, porté disparu depuis vendredi dernier. Un individu, accusé d'avoir découpé l'enfant pour ensuite le mettre dans un réfrigérateur, a été interpellé. C'est lors de son arrestation qu'une émeute a éclaté. Environ 300 personnes ont notamment pris d'assaut la gendarmerie, faisant  un mort et six blessés. Six maisons, un commerce et un camion appartenant à des gendarmes ont été incendiés par la foule.