Vote des adhérents au PS et primaires pour le progrès

Conférence de presse du PS Réunion
© Réunion 1ère

La Fédération du parti socialiste de La Réunion vient de communiquer les résultats du vote de ses adhérents. Ils ont désignés les "premiers des socialistes" dans neuf communes du département alors que Le Progrès organise des primaires dimanche 29 septembre. 

Erwann Ponnet
Publié le , mis à jour le

Ce sont les militants à jour de leurs cotisations qui se sont exprimés hier, jeudi 26 septembre. Dans les sections de neuf des 24 communes de La Réunion, ils ont désigné les "premiers des socialistes". A ce stade, ce n'est pas encore la désignation définitive des candidats aux municipales mais ce soutien, exprimé par les adhérents, légitime évidemment celui, ou celle, qui dans chaque commune, représentera le parti socialiste aux prochaines échéances, les 23 et 30 Mars 2014. Sur ces neuf communes, sur 1487 adhérents à jour de cotisation, 1231 ont participé aux votes et les candidats uniques ont obtenu de 92 % à 100 % des suffrages.

Primaires socialistes
© DR
Dans deux jours, dimanche 29 septembre, le Progrès organise des primaires dans sept communes. Sans surprise, Patrick Lebreton à Saint-Joseph, Michel Vergoz à Sainte-Rose, Jean-Jacques Vlody au Tampon et Jean-Claude Fruteau à Saint-Benoît sont candidats à ces primaires. Le Premier secrétaire fédéral du PS, Philippe Leconstant a réaffirmé que l'ensemble des socialistes soutenait le maire sortant de Saint-Benoît. A Saint-Philippe, c'est l'ancien conseiller général, Didier Dalleau, qui est candidat à ces primaires et à Salazie, Eric Michel, ancien élu à la Région, se positionne pour affronter le maire sortant Stéphane Fouassin. A Saint-Benoît, et dans toutes ces communes, la guerre fratricide entre la Fédération du PS et le Progrès n'aura donc pas lieu.

Philippe Leconstant, Premier secrétaire du PS

Philippe Leconstant confirme la candidature "naturelle" de jean-Claude Fruteau à Saint-Benoît


Reste le cas, plus problématique, de Saint-Pierre. Contrairement à Saint-Benoît, dans la capitale du sud, rien n'est réglé. Alors que la Fédération confirme, avec le vote d'hier, la désignation de Virginie Gobalou, le Progrès maintient en effet, la candidature de Krishna Badamia aux primaires de dimanche. Certes, le candidat du Progrès n'est pas membre du PS mais, avec une liste électorale citoyenne, il affichera peut-être un soutien populaire plus conséquent que les 90 bulletins d'adhérents obtenus par Virginie Gobalou. Et cette démonstration de force peut évidemment peser dans le choix définitif du candidat aux municipales. Vote des adhérents ou primaires, avec des candidatures uniques, le résultat de ces consultations offre assez peu de suspens. Mais le taux de participation peut cependant donner une indication non négligeable sur les intentions de vote à 6 mois des élections municipales.