Clément Moultanin vit depuis 20 ans avec le cœur d’un autre. C’est un des plus anciens greffés du cœur de La Réunion.

20130815 EN FAMILLE
© Réunion1ere | Clément et son fils David

Clément Moultanin 62 ans vit à Saint-Denis entouré de sa famille. Il y a 20 ans une greffe lui sauvait la vie.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le

La journée commence invariablement pour lui par deux heures de marche. Le médecin m’a conseillé dit-il « de faire du footing pour que le muscle du cœur travaille, depuis je n’arrête pas de bouger. »
 
Grace à ce régime, Clément Moultanin ne garde aucune séquelle de sa transplantation cardiaque et la prise des médicaments est un moindre mal pour lui. Son bonheur est de Il voir ses enfants et ses petits enfants grandir…
 
Il déclare prier  chaque matin pour la personne qui lui a permis de vivre en lui donnant son cœur ; il aurait bien voulu connaître l’identité  de son donneur et pouvoir rencontrer sa famille…. Ce que la loi ne permet pas.
 
Un témoignage qui rappelle l’importance du don d’organe. Ceux qui acceptent que leurs organes et tissus soient greffés après leur décès doivent le dire à leurs proches. C’est à la famille que les médecins vont demander si la personne décédée était contre le don.
La carte de donneur n’ayant pas de valeur légale.
 
En images avec JC Toihir et Charistian Krans

DMCloud:96405
Clement Moultanin
Reportage:J.C. Toihir - C. Krans - H. Boura