Fin de la grève à la Sermat : syndicalistes et patrons ont rendez-vous dans 6 mois

Grève Sermat
© H. Debeux | Archives

Les cavaliers sont à nouveau en service et les conteneurs bougent depuis ce matin sur le port Est. La nouvelle est tombée à 20h30 mardi, la grève de la Sermat est terminée. Patrons et syndicalistes font marche arrière, jusqu'en novembre. 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Les commerçants et les entrepreneurs ont retrouvé le sourire. Ils se désespéraient de voir leurs rayons se vider sans pouvoir les remplir, pour les premiers, et, leurs stocks disparaître, pour les seconds. Après 19 jours de grève, nombre de magasins et de sociétés étaient au bord de la rupture, d’où la nomination d’un médiateur par le préfet. Alix Séry, ex-directeur de la direction du travail et heureux retraité avait été désigné par le préfet, lundi soir.

Des concessions des deux côtés 
 
En quelques heures de discussions, l’expérimenté conciliateur est parvenu à trouver des lignes de convergences entre les syndicalistes et les patrons du GIE Sermat (Groupement d’intérêt économique) pour éviter aux uns et aux autres de perdre la face.
Les patrons renoncent aux 19 licenciements. Les grévistes acceptent, eux, la perte de douze jours de salaires pour grève (deux jours seront prélevés par mois de mai à août et une journée de septembre à décembre).
 
Rendez-vous dans six mois
 
Les signataires acceptent qu’un audit soit effectué par un expert-comptable désigné par Alix Séry en personne. Il étudiera les comptes des sociétés d’acconage et permettra, chiffres à l’appui, de choisir avec les représentants des salariés, une maintenance des chariots cavaliers, interne ou externe. Le but de cette démarche est d’entamer des négociations avec des éléments objectifs entre les mains des deux parties.
En clair, tout le monde se retrouve autour d’une table vers le mois de novembre. Juste avant les fêtes. Il faut espérer que cette fois les discussions se déroulent dans un climat social apaisé.