Le défilé de la désunion syndicale

Défilé du 1er Mai
© JC. Toihir (Réunion 1ère)

La CGTR défile ce mercredi 1er mai rue de Paris à Saint-Denis. Dans le cortège, des représentants de la FSU, du SAIPER et de l'UNEF. La CFDT a choisit le pique-nique à Saint-Paul. Quand à FO et la CFTC, ils ont pris l'option de ne pas descendre dans la rue.

Erwann Ponnet
Publié le , mis à jour le

Le traditionnel défilé du 1er Mai est marqué cette année par la désunion des organisations syndicales et cela se voit rue de Paris. Alors que 1600 personnes étaient attendues pour cette journée internationale des travailleurs, il y en aurait à peine un millier actuellement.
Aux cotés des militants de la CGTR qui composent l'essentiel du cortège, les représentants de la Fédération syndicale unitaire (FSU), du Syndicat alternatif des instituteurs et des professeurs des écoles (SAIPER 974) et de l'Union de étudiants de France (UNEF) descendent également du jardin de l'Etat jusqu'à la Préfecture.

"Accord néfaste" pour la CGT et FO, "intox" répond la CFDT !

La CFDT a décidé, cette année, de marquer ce 1er Mai, chômé et payé en France depuis 1947, en organisant un pique-nique à Saint-Paul. Une première à la Réunion où les syndicats défilaient ensemble depuis 2004.
Il faut dire qu'entre CGTR et CFDT, le divergence est grande sur l'accord interprofessionnel sur sécurisation de l'emploi signé le 11 janvier avec le patronat.  La CFDT défend un texte qu'elle est "fière d'avoir signé" alors que la CGT et FO dénoncent un "accord néfaste pour les droits des salariés et qui provoquera une volée de licenciements".

Défilé du 1er Mai
© JC Toihir (Réunion 1ère) | Un millier de personnes défilent rue de Paris
Défilé du 1er Mai
© JC Toihir (Réunion 1ère) | Ils composent l'essentiel du cortège, les militants CGTR se réunissent devant le jardin de l'Etat

Défilé du 1er Mai
© JC Toihir (Réunion 1ère) | Les premiers militants arrivent devant le jardin de l'Etat vers 8h30