La maison de Maurice Brasier incendiée : acte criminel pour le FN et thèse accidentelle privilégiée par les enquêteurs

La maison de maurice Brasier incendiée : acte criminel pour le FN et thèse accidentelle privilégiée par les enquêteurs
© Réunion 1ère

La maison de Maurice Brasier, à Bras-Canot, a été détruite par un incendie dimanche soir. Pour le Front National, il s'agit d'un acte criminel. Les enquêteurs privilégient la thèse accidentelle.

Erwann Ponnet
Publié le , mis à jour le

La demeure de Maurice Brasier, restaurateur à Bras-Canot, a été détruite dimanche soir par un incendie. Pour le militant de la première heure du Front National à La Réunion, il s'agirait d'un acte criminel alors que le secrétaire national à l'outre-mer du F.N est en déplacement sur l'île.

La maison de maurice Brasier incendiée : acte criminel pour le FN et thèse accidentelle privilégiée par les enquêteurs
© Réunion 1ère | Jean-Miche Dubois : "la justice déterminera qui est derrière cela..."

Pour le Front National, en effet, il s'agit d'un incendie criminel et le F.N demande à la justice de faire toute la lumière sur cette affaire. Jean-Michel Dubois, secrétaire national à l'outre-mer du FN, a dénoncé, lundi matin, sur Réunion 1ère  ce qui s'est passé à Saint-Benoît. "La maison de Maurice Brasier qui est pratiquement le fondateur du Front National à La Réunion a été entièrement détruite."  Pour Jean-Michel Dubois, Maurice Brasier est victime du succès du FN et des craintes de ses opposants politiques. Le responsable national du FN déclare ainsi, sans être formellement accusateur : "nous étions plus de 150 en réunion-débat hier, dimanche, dans son restaurant. Je pense particulièrement à l'extrême-gauche qui a du avoir des craintes de l'évolution du F.N à La Réunion....C'est la justice qui déterminera qui est derrière tout cela..."

Et les enquêteurs tentent depuis ce lundi matin de déterminer les causes de l'incendie. Les premières conclusions ne vont pas tout-à-fait dans le sens souhaité par le Front National. Il s'agirait d'un accident. Selon le commandant Kerleau, porte-parole de la Gendarmerie, "le sinistre n'a absolument rien à voir avec les violences urbaines des derniers jours. Des investigations sont en cours comme systématiquement dans ce genre d'affaire. Une enquête a été diligentée pour déterminer les causes, accidentelles ou criminelles, de cet incendie. A l'heure actuelle, c'est plutôt la première hypothèse qui est retenue".

La maison de maurice Brasier incendiée : acte criminel pour le FN et thèse accidentelle privilégiée par les enquêteurs

Commentaire de Loïs Mussard


 

DMCloud:42235
Gran'Matin : Extrait itw de Jean-Michel Dubois