L'égalité des chances réclamée par les domiens

Le cégom et Elizéon
© Réunion 1ère | Sophie Elizéon, déléguée interministérielle à l'égalité des chances, a promis d'être attentive aux domiens installés en métropole

Sophie Elizéon, la déléguée interministérielle à l'égalité des chances a reçu le collectif des ultramarins pour faire le point sur les conditions de vie des personnes originaires d'outre-mer en métropole. Un dossier sensible dont l'étude n'a pas encore été finalisée.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Le Cégom (collectif des états généraux de l'outre-mer dans l'hexagone) a rencontré en fin de semaine dernière Sophie Elizéon, la déléguée interministérielle pour l'égalité des chances des français d'outre-mer. Au coeur des revendications de la délégation emmenée par Pierre Pastel (président national) : l'accession aux commissions sur l'égalité des chances en banlieue et, dans les villes de : Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Rouen, Grenoble ou encore Mâcon.

La vie des domiens à la loupe

Sophie Elizéon, la déléguée interministérielle, a signalé lors de cette rencontre qu'elle suit de près le rapport sur le niveau et les conditions de vie des domiens en métropole. Ce point, le numéro 60 des 137 mesures du gouvernement, est essentiel pour Sophie Elizéon. Son but : "mettre en oeuvre une action publique en faveur des originaires des outre-mers".
Le Cégom fera un point sur ses revendications et sur ses futures actions le 13 avril prochain à Paris.