L’épouse meurtrière présentée

meurtre chaudron 2

Léonie-Fortuna Grondin, 19 ans, est au tribunal de Saint-Denis après 48 heures de garde à vue. Elle devrait être mise en examen pour meurtre.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Elle est passée aux aveux après 36 heures de garde à vue. La jeune épouse, enceinte de six mois, a reconnu face aux inspecteurs de la criminelle qu’elle avait tuée son mari de plusieurs coups de couteau.
Placée face à ses contradictions, Léonie a fini par reconnaître qu’elle avait menti. Elle affirme avoir agit seule.
Ce point laisse les inspecteurs perplexes. Les sept coups de couteau, le scénario, le mensonge élaboré et le faux saucissonnage pourraient avoir été soufflés par un complice. Une piste sérieusement envisagée mais sans de nouveaux aveux de la jeune femme, celle-ci reste sans issue.
Cependant, l’enquête va désormais être confiée au juge d’instruction chargé de mettre en examen Léonie pour ce meurtre. L’unique suspecte pour l’instant va être incarcérée longuement avant d’être à nouveau entendue. Dans les premiers mois de la vie d’un nourrisson, rien ne s’oppose à l’incarcération. D’autres jeunes femmes ont vécu leur grossesse et les premiers mois de leur maternité à Domenjod. Derrière les barreaux, les semaines et les mois risquent d’avoir raison de sa première version.