Des mineurs parmis les naufragés

Marin mineur naufragé
© Réunion 1ère

Les quinze marins pêcheurs indonésiens se remettent peu à peu de leur seize jours de dérive sur l'océan-indien. Trois d'entre-eux sont toujours hospitalisés. Parmis les naufragés employés sur le bateau se trouvaient des mineurs.

Fabrice Floch
Publié le

Trois naufragés déshydratés sont hospitalisés au CHGM de Saint-Paul, les douze autres sont hébergés par l'association des gens de mer au Port, dans un bâtiment prêté par l'évêché. Les pêcheurs indonésiens ont beaucoup prié pendant leur seize jours de dérive sur l'océan indien. Ils ont cru à plusieurs reprises qu'ils allaient mourir sur leur radeau de survie comme l'a confié Jen Rivo, l'un des marins rescapés : "Notre bateau de pêche a coulé en quelques minutes. Nous avions de l'eau jusqu'au cou. Les batteries devenues inutilisables, nous interdisaient de nous servir de la radio. Nous sommes montés sur le radeau et notre bateau a disparu".
Ils avaient quitté l'île Maurice le 3 octobre dernier pour pêcher dans les eaux internationales, des bruits étranges avaient alerté l'équipage. Début novembre, l'eau s'est infiltrée puis s'est engouffrée. Heureusement dans leur mésaventure, ils ont croisé la route du Saga-Enterprise comme le souligne le directeur du CROSS-RU, Nicolas Le Bianic : "Le capitaine de ce cargo qui faisait route vers les côtes de l'Afrique de l'ouest n'a pas hésité un seul instant à se dérouter vers la Réunion pour qu'ils soient transbordés dans de bonnes conditions en baie de la Possession".
Ils ont été repérés par l'officier de quart du porte conteneur. Dans la nuit, il a repéré les SOS que lançaient les naufragés grâce à la lampe électrique associée au radeau de survie. De retour sur la terre ferme, les survivants partagent leur temps entre leurs lits et la salle à manger. Seize jours à boire de l'eau de mer, les a affamé. Surtout que chez les quinze marins pêcheurs, il y a des de jeunes majeurs voire des adolescents. Ce matin en plus d'un petit déjeuner copieux, l'association leur a donné des vêtements pour qu'ils puissent enfin quitter les combinaisons offertes par les marins du Saga-enterprise. Dans la matinée, un représentant mauricien de l'armement est arrivé à la Réunion. Ils organisent le rapatriement des marins vers l'île soeur. Un décollage est prévu avant la fin de la semaine pour les quinze naufragés. 

DMCloud:14102
Itw Nicolas Le Bianic

Marins naufragés

 

L'actu en vidéo

Alon Bat Karé ek Isabelle découvre le charme de Saint-Philippe et le tressage de vacoa

Alon Bat Karé ek Isabelle découvre le charme de Saint-Philippe et le tressage de vacoa