Octroi de mer et surrémunération dans le collimateur de l’ARCP

Jean-Hugues Ratenon en est persuadé, les conditions de vie des réunionnais vont se dégrader. Le président de l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté appelle à supprimer l’octroi de mer et la surrémunération.

Erwann Ponnet Publié le , mis à jour le

Pour le président de l’ARCP, l’octroi de mer ne joue plus son rôle depuis longtemps, bien au contraire, la taxe, perçue sur les importations et reversée aux budgets des communes et de la Région, "participe incontestablement à la cherté de la vie".

Pour Jean-Hugues Ratenon, seule sa suppression pourrait inverser la tendance. Et il y a selon lui urgence d’autant qu’aujourd’hui le bénéfice de l’octroi de mer a été détourné de sa finalité initiale, financer le fonds pour le développement et l’emploi, pour alimenter les budgets de fonctionnement des collectivités.

Dans la même logique, l’ARCP dénonce aujourd’hui les "effets pervers" d’une surrémunération et s’indigne qu’une partie de la population, salariée de la fonction publique, en bénéficie contrairement au reste de la population de l’île.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête