Report de 24 heures du lancement du satellite européen Aeolus depuis la Guyane

satellite Aeolus
© Arianespace | Aeolus sera la première mission spatiale destinée à la mesure des vents sur l’ensemble du globe terrestre.

Le lancement prévu ce mardi d'un satellite européen destiné à la mesure des vents sur l'ensemble du globe, a été reporté de 24 heures en raison de "conditions météorologiques défavorables" au-dessus du Centre spatial de Kourou, a annoncé lundi Arianespace.

La1ere.fr (avec AFP) Publié le , mis à jour le

"En raison de conditions météorologiques défavorables au-dessus du Centre spatial guyanais, les opérations de chronologie finale de la mission VV12, initialement prévue le 21 août 2018, sont reportées", a indiqué la société de lancement Arianespace. Le lancement programmé pour mardi à 21h20 GMT (18h20, heure de Kourou) depuis la Guyane française a été reporté à mercredi à la même heure.
           
Le lanceur Vega et le satellite Aeolus déclarés "aptes au vol" sont "en configuration stabilisée et en totale sécurité", a précisé Arianespace. Le satellite, construit par Airbus Defence and Space, doit fournir aux scientifiques et aux météorologues des mesures directes à intervalles réguliers.
           

Surveillance de l'environnement

"Aeolus sondera l'atmosphère avec un laser puissant et devrait ainsi nous aider à mieux comprendre les dynamiques au niveau des tropiques et les processus influant sur la variabilité du climat, mais surtout à améliorer les prévisions météorologiques", avait indiqué auparavant l'Agence spatiale européenne sur son site internet. Aeolus fait partie du programme Copernicus de l'Union européenne pour la surveillance de l'environnement. "Cette nouvelle mission sera la 50e effectuée par Arianespace pour le compte de l'Agence spatiale européenne", rappelle la société de lancement.