Les radios libres lancent un appel aux dons pour reconstruire les stations antillaises

Mixage radio
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le Syndicat National des Radios Libres lance un appel aux dons sur le site de financement participatif HelloAsso pour la reconstruction des radios locales aux Antilles, notamment à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, et pour redonner aux équipes les moyens d'informer les sinistrés.

La1ère (avec AFP) Publié le , mis à jour le

Après le passage des ouragans Irma et Maria, "les radios locales n'ont pas été épargnées par la catastrophe : leurs studios et moyens de diffusion ne sont plus opérationnels. Passé un moment de sidération, les équipes cherchent à réorganiser leur travail dans des conditions épouvantables. Nous sommes là pour les aider", indique le SNRL.

Les dons seront collectés via le Fonds de dotation de la radio, un dispositif qui ouvre droit à une réduction d'impôt et seront affectés à la remise en état
des équipements des radios associatives des Antilles."Une évaluation précise des différents besoins est en cours par le Fonds de dotation de la radio en lien avec les représentants de radios locales sur place. Les premiers retours font état de destructions importantes : pylônes et antennes, émetteurs, table de mixage, ordinateurs, câblages arrachés y compris dans les studios dévastés", indique le syndicat.

La renaissance du lien social et économique

Emmanuel Boutterin, président du SNRL
© FRANCOIS GUILLOT / AFP | Emmanuel Boutterin, président du SNRL, Syndicat National des Radios Libres
"La radio, par son aspect participatif lorsque les équipes sont sur place et vivent au même rythme que les victimes, est non seulement un média, mais surtout un outil de résilience et de reconstruction en cas de catastrophe. Cela contribue, sur la durée, à la renaissance du lien social et économique, et au sentiment de sécurité qui seul, donne le courage de rester sur place", souligne dans un communiqué Emmanuel Boutterin, président du SNRL. Le SNRL est l'organisation professionnelle des radios locales associatives.