Premier cas de myélite découvert chez une adolescente infectée par le virus Zika en Guadeloupe

Entrée du CHU de Pointe-à-Pitre
© SYLVERE SELBONNE / AFP | Entrée du CHU de Pointe-à-Pitre

Un premier cas de myélite aiguë, une inflammation de la moelle épinière suite à une infection du virus Zika a été rapportée par une équipe de chercheurs du CHU de Pointe-à-Pitre et de l’INSERM. C’est la première fois qu’un tel cas est mis en évidence.

Cécile Baquey
Publié le , mis à jour le

En janvier 2016, une jeune fille de 15 ans a été admise au CHU de Pointe-à-Pitre avec un déficit moteur des quatre membres. Le second jour de son hospitalisation, la jeune fille a présenté de la rétention urinaire. L’hémiplégie du côté gauche et la douleur ont empiré. Les médecins ont alors noté une perte de sensations dans les jambes. Il s’agissait d’une myélite et non pas d’un syndrome de Guillain-Barré.
 

Détection du virus Zika 

Annie Lannuzel
Contactée par la1ere.fr, Annie Lannuzel (en photo), professeure de neurologie au CHU de Pointe-à Pitre / INSERM explique : "nous avons réussi à faire le lien entre le Zika et la myélite, car nous avons retrouvé le virus dans le liquide qui entoure la moelle épinière, que l’on appelle le liquide céphalo-rachidien. Nous avons procédé à une IRM de la moelle, puis à une analyse de ce liquide. Nous avons des méthodes qui permettent de détecter l’ADN du virus Zika".


Premier cas rapporté 

C’est une grosse surprise pour les chercheurs du CHU de Pointe-à-Pitre. Jusqu’à présent, plusieurs cas de syndromes de Guillain-Barré avaient été rapportés en Polynésie ou au Brésil concernant des patients ayant contracté le Zika. Aucun cas de myélite causé par le virus Zika n’avait été jusqu’alors rendu public. Le syndrome de Guillain-Barré est une atteinte des nerfs, tandis que la myélite touche la moelle épinère.
 

La patiente se porte bien

"La patiente hospitalisée au CHU de Pointe-à-Pitre a été traitée par de fortes doses de cortisone, précise à La1ere.fr, Annie Lannuzel de l'INSERM. Elle a quasiment récupéré. On connaît certains virus qui peuvent donner la myélite, précise la chercheuse. Il s’agit de la varicelle, de l’herpès ou de la dengue exceptionnellement". Mais jamais auparavant, on n'avait observé une myélite provoquée par un Zika. Cette découverte vient d'être publiée dans la revue internationale The Lancet.