Un spectacle qui va vous bouleverser

Spectacle Tapa, du mythe à la danse
© Oceania film - Beau Geste - Polynésie 1ère

Un spectacle intense en émotions, c'est ce qui vous attend le jeudi 14 janvier à 18h, à la Maison de la culture. Il réunira sur scène danseurs de ‘ori Tahiti, danseuses contemporaines et danseurs handicapés. Le spectacle se déroule au petit théâtre, accessible gratuitement en entrée libre.

polynesie1ere.fr Publié le , mis à jour le

Le public en ressortira bouleversé !

Jacques Navarro-Rovira, réalisateur et initiateur du projet, nous raconte les coulisses de ce projet atypique.

- En quoi consiste le spectacle ?
Il s'agit d'un spectacle intitulé "Tapa, du mythe à la danse", dont la chorégraphie a été imaginée par les chorégraphes Marion Fayn et Tuarii Tracqui. La création mêlera danse traditionnelle de 'ori tahiti et danse contemporaine, donc quelque chose d'assez surprenant.
Sur scène, 10 danseurs et danseuses évolueront, parmi lesquels 5 danseurs de 'ori tahiti (3 filles et 2 garçons), 3 danseuses contemporaines et 4 danseurs handicapés (3 filles et 1 garçon).

- Ce n'est pas la première rencontre entre 'ori tahiti et danse contemporaine ?
En effet, Marion avait déjà participé en 2011 à la création du spectacle "MoeMoea", entre danse moderne et danse traditionnelle, qui avait beaucoup marqué les esprits. C'est pour ça que j'ai voulu faire appel à elle et à Tuarii pour créer ce spectacle.

- Peux-tu nous raconter la genèse du projet ?
Tout est parti de ma rencontre en métropole avec Cathie Leveillé Porcher, une femme exceptionnelle.
Suite à un accident, cette adepte de la danse contemporaine a dû évoluer en fauteuil roulant pendant un an. Cette expérience lui a fait prendre conscience, avec violence, du regard des autres sur le handicap. Totalement rétablie depuis, elle a décidé de se consacrer à la danse pour les personnes handicapées, à travers l'"handidance".
Mon souhait était de réaliser un documentaire sur son travail, et sur les expériences humaines qu'elle rend possible.

Répétitions et fous rires
- Et comment s'est faite la connexion avec le fenua ?
Le projet a été accueilli avec beaucoup d'enthousiasme sur le fenua, par de nombreux acteurs et partenaires qui ont permis au rêve de devenir réalité.
A commencer par les danseurs, danseuses et chorégraphes, qui se sont impliqués sans compter pour que tout cela se concrétise.

La FRAT, l'association "Fraternité chrétienne des Handicapées", ne connaissait pas l'existence de "handidanse" mais avait déjà réalisé des projets autour du théâtre et d'autres activités artistiques. Elle nous a accueilli avec enthousiasme et à accompli un travail incroyable à nos côtés, notamment pour l'accompagnement des artistes handicapées tout au long du projet et la gestion de tous les aspects logistiques.

Air Tahiti Nui aussi nous a soutenu en permettant à Cathie Leveillé Porcher et à son assistante, Marine Zegrar, de venir sur Tahiti en juillet 2015, pour amorcer le travail artistique et les répétitions.

Évidemment, c'est une belle aventure audiovisuelle pour les 3 sociétés co-productrices du documentaire, Oceania film, représentée par Eliane Koller et Benjamin Picard, Beau Geste et Polynésie 1ère, qui nous apporte un soutien technique et media. Enfin le SCAN, fond de financement des projets audiovisuels et numériques, a accepté de subventionner le projet de film documentaire.
Nous avons également pu bénéficier du soutien du Conservatoire de Polynésie française.

C'est donc une multitude d'acteurs qui a travaillé dans l'ombre pour permettre à ce petit miracle de se produire. Je les remercie tous très chaleureusement.

Répétitions et moments tendres


- Le public va aussi pouvoir partager cette expérience humaine ?
Totalement. Pour avoir déjà assisté aux spectacles proposés par Cathie et ses danseurs et danseuses, ce sont des moments très forts en émotions, et le public en ressort conquis.

La danse permet aux personnes handicapées de transformer le corps-douleur en corps-bonheur ». Cathie Leveillé

Bien que le spectacle ne dure qu'une vingtaine de minutes, car c'est une grosse performance physique pour les danseurs handicapées, ce qui se passe sur scène est intense. Les regards, les bonheurs, le partage entre les artistes. Ce sont vraiment des instants magiques qu'il faut vivre au moins une fois, et qui changent définitivement notre regard sur le handicap. On en ressort bouleversé.

Pour les personnes handicapées également, la danse leur permet de changer leur propre regard sur leur corps. De ne plus le percevoir seulement comme un vecteur de souffrance, mais de se le réapproprier dans le mouvement et le plaisir.

Toute cette aventure sera racontée à travers un film documentaire, qui sera diffusé sur Polynésie 1ère fin 2016.


'ori tahiti et handicap : une vidéo qui avait fait le buzz

En septembre 2015, une vidéo locale avait connu un grand succès sur internet. On y voyait un extrait du spectacle proposé par la troupe Hei Tahiti, à l'occasion de ses 11 ans d'existence. Lors d'un tableau de danse traditionnelle, exécuté par les jeunes danseuses de l'école de Tiare Trompette, on y voit sa fille handicapée exécuter une chorégraphie de 'ori tahiti rayonnante... en fauteuil roulant.
Cette image inhabituelle et magnifique avait ému les internautes et suscité de très nombreux partages.
HEI TAHITI ORI TAMA 3

11 ANS DE LA TROUPE HEI TAHITI

Posté par Michael Moana Brotherson sur dimanche 27 septembre 2015

Le jeudi 14 janvier 2016, la Maison de la culture vous propose de vivre un de ces moments rares d'humanité, de tolérance et de bonheur partagé.

Rendez-vous au Petit théâtre dès 18h00.

- Chorégraphies : Marion Fayn, Tuarii Tracqui, Teturia Taimana
- Composition musicale : Frédéric Rossoni
- Costumes : Manea Créations
- Danseurs FRAT : Apetahi, Bernadette, Hanivai et Heimanarii
- Danseurs ‘ori Tahiti : Eva, Tuarii, Toanui, Franky, Teruria, Mata, Vaitea
- Danseuses Académie de danse Annie Fayn : Coraline, Karen, Laureline, Sue-Ahn
- Sons et lumières : Maison de la culture -Te Fare Tauhiti Nui