Le gouvernement veut moderniser quatre aéroports polynésiens

Paris : l'aéroport de Tahiti au centre des discussions
© Présidence | Nuihau Laurey, sénateur UDI de la Polynésie, Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports auprès du Ministre d’Etat et Edouard Fritch, Président de la Polynésie.

Le président Edouard Fritch, en visite à Paris, a rencontré Annick Girardin, Florence Parly et Elisabeth Borne 

Polynésie la 1ère ; SM, IM Publié le

L'heure est à la modernisation des aéroports. En déplacement à Paris, le président de la Polynésie Edouard Fritch a rencontré la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, la ministre de la Défense, Florence Parly, et la ministre des transports, Elisabeth Borne. Les aéroports de Faa'a, Raiatea, Bora Bora et Rangiroa sont concernés. 
Jeudi, c'est l'aéroport international de Tahiti-Faa'a qui a été au centre des discussions. Cette infrastructure, construite dans les années 60, est devenue obsolète, tant dans le traitement des arrivées-départs, de l'accueil des passagers que dans la taille des parkings. Il a été décidé, dans les délais les plus courts, de créer un groupe de travail interministériel dont la mission sera d'élaborer des scénarios de développements de la plateforme aéroportuaire de Tahiti-Faa'a dans le cadre de la future concession aéroportuaire. 

Concernant les aéroports de Raiatea, Rangiroa et Bora Bora, l'Etat a déjà évoqué son accord en faveur de leur transfert. 
 

L'interview d'Edouard Fritch depuis Paris