Le Kura Ora II à quai

Kura ora II en liquidation judiciaire
© Gilles Hucault, Polynésie 1ère | Le Kura Ora II est en liquidation judiciaire et attend un repreneur.

Le 09 mai dernier, le tribunal mixte de commerce de Papeete a prononcé la liquidation judiciaire du Kura Ora II. Depuis plus de 10 jours, la goelette n'effectue plus de rotations aux Tuamotu.

Axelle Mesinelle
Publié le , mis à jour le

Les habitants de l'est, du centre et du nord-est Tuamotu sont orphelins depuis l'arrêt du Kura Ora II. Jusqu'à il y a une quinzaine de jours, la goélette effectuait des rotations pour les ravitailler en nourriture ou encore en matériaux de construction. 15 déplacements dans une année, le bateau restait sur zones deux semaines, 38 atolls soit environ 6 000 personnes étaient desservis. Mais aujourd'hui, ces petites communes situées à 1200 km de Tahiti, craignent de ne plus être approvisionnées correctement. Bruno FAATOA, conseiller municipal de Takume, dit son inquiétude à Abinera Tematahotoa.

Bruno Faatoa, maire délégué de Takume, inquiet de l'arrêt du Kura Ora II

Construit en 1975, le Kura Ora n’est pas tout jeune. La goélette aurait d’ailleurs dû bénéficier d’un coup de jeune. Trop cher, près de 200 millions de francs. Autant dire un gouffre financier pour la Compagnie Maritime des Tuamotu qui l’a racheté 60 millions de francs à la société Transport Maritime Insulaire qui était en redressement judiciaire. En moins de 2 ans, la CMT a accumulé 110 millions de francs de pertes. Patrice Colombani, l’ancien gérant, explique à Lucile Guichet, les raisons de cet échec.

La Compagnie Maritime des Tuamotu employait 21 salariés. Ces employés n’ont pas été payés le mois dernier. Actuellement, ils sont tous en congé et espèrent qu’un repreneur se présentera.