Le chantier de la ferme aquacole de Hao redémarre

Les promoteurs de la future ferme aquacole de Hao en visite sur place
© Polynesie1ere | Les promoteurs de la future ferme aquacole de Hao en visite sur place

Après deux semaines de travail et de rencontres, une délégation polynésienne menée par Mara Aitamai, le représentant de la société MDM, consultant à la maîtrise d'ouvrage, il semble que les discussions ont abouti de manière positive. 
 

AT Publié le , mis à jour le

Pour la première fois depuis deux ans, toutes les entités administratives concernées par le projet aquacole de Hao se sont retrouvées autour de la table avec le principal instigateur, l’investisseur chinois Wang Cheng.
La délégation polynésienne revient de Shangaï il y a une semaine, et tout semble repartir du bon pied. 

Dans l'attente des permis de construire 

Aujourd'hui, seuls des travaux de terrassements ont été entrepris à Hao, sur une parcelle de 11 hectares. L'une des raisons de ce très gros retard concerne la modification du plan initial de la ferme par les investisseurs chinois. Il a donc été nécessaire de refaire une demande de permis de construire. 

Mara Aitamai, le représentant de la société MDM, consultant à la maîtrise d'ouvrage explique que les demandes ont déjà été déposées. Les autorisations devraient être délivrées à la fin du mois de juillet. "C'est un peu une course contre la montre", déclare t-il. 

"C'est un peu une course contre la montre"

 
Mara Aitamai
© Heipua Teuira-Van Bastolaer

Si les calculs sont bons, le chantier de la ferme devrait démarrer, au plus tard, au premier trimestre 2020. 

Les fameux containers qui serviront de logements et de bureaux devaient arriver à Papeete en avril. Mais toujours rien au mois de mai. Mara Aitamai précise que les containers qui serviront de logements sont prêts. Il ne reste plus qu'à aménager ceux qui serviront de bureaux. En ce qui concerne leur acheminement, il interviendra au moment où toutes les autorisations seront délivrées. 
 

"Ce sont des containers aménagés"


Le maire de Hao satisfait de la nouvelle 

"Je ne peux pas dire enfin, mais c'est une page qui se tourne",  déclare Théodore Tuahine, le maire de Hao. Après plusieurs années d'attente, le maire n'y croyait plus. Théodore Tuahine s'agaçait même de voir le projet repoussé maintes fois. 
 

"On est comme Saint-Thomas, il faut le voir pour le croire"


Aux dernières nouvelles, la ferme sera composée de 78 bassins au large. Dans le lagon par contre, sont prévus 1 000 à 1 200 bassins flottants, répartis à Hao et Amanu. L'usine d'exploitation s'étend sur 12 000 m2 et l'usine de reproduction sur une parcelle totale de 33 hectares. Pour mémoire, trois espèces de poissons seront élevées dans la ferme : le tonu, le kito et le mara. 

Tahiti Nui Ocean Foods investit 32 milliards de francs pacifique dans ce projet qui, selon les investisseurs, accueillera 600 employés locaux, et selon les informations communiquées, une cinquantaine de cadres chinois pour former les polynésiens.