Transport maritime aux Îles Sous-le-Vent, les tavanas mettent la pression sur Edouard Fritch

Bateau Taporo
© DR

Les tavanas des îles-sous-le vent mettent la pression sur Edouard Fritch. Réunis au sein de la communauté de communes de Hava’i, ils ont rencontré lundi 10 avril le président du pays et le ministre des transports maritimes.

Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

La communauté de communes de Hava’i veut voir aboutir le projet porté par l’investisseur polynésien Jean-Pierre Fourcade. Le grand patron de la Brasserie de Tahiti souhaite aujourd’hui racheter la flottille des navires Taporo composée de 4 bateaux. Un tremplin pour ensuite acquérir un ferry de 500 places pour les Raromata’i. L’autorité de la concurrence ne l’entend toutefois pas de cette oreille. Du coup l’homme d’affaires est freiné dans son élan

C'est la raison pour laquelle les tavanas ont décidé de faire du lobbying auprès d’Edouard Fritch. Selon le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore, Jean-Pierre Fourcade est prêt à mettre 12 milliards cfp sur la table pour développer le transport maritime aux iles sous le vent.

Les précisions de Woullingson Raufauore, au téléphone de Tauarii Lee :

Tavana Raufauore Maupiti

 


Les maires des ISLV à Raiatea
© Présidence | Les maires des ISLV à Raiatea

 

L'actu en vidéo

Les 12 candidats à l'élection de Mister Tahiti se dévoilent

Les 12 candidats à l'élection de Mister Tahiti se dévoilent