Va'a : deux médailles d’argent pour les clubs de Tahiti

Heelani en argent sur V12
© Maruki Dury ; Polynésie 1ère

Sur les quelques 60 courses qui se sont disputées mardi 10 mai en Australie, Tahiti a réussi à tirer son épingle du jeu. Certains clubs du Fenua se sont qualifiés et sur trois finales disputées, deux médailles d’argent ont été décrochées.

Maruki Dury ; Gilles Tautu Publié le , mis à jour le

La première journée du championnat du monde des clubs s’est disputée mardi 10 mai à Sunshine Coast, sur le lac Kawana. Plusieurs dizaines de courses étaient au programme, exclusivement en V12 club et en V1 club et élite.

Public Sunshine Coast
© Maruki Dury ; Polynésie 1ère | Le public est venu en masse pour assister à cette journée
La première médaille d’argent de la journée a été remportée en V12 juniors filles 500 mètres par Heiva Hoe. Tetia Tehei, entraîneur de Heiva Hoe :

Tetia Tehei Heiva Hoe

L’autre médaille d’argent tahitienne de la journée, c’est le club de Heelani qui est allé la chercher, sur  le V12 masculin 500 mètres des plus de 40 ans. Là encore, c’est un club de Nouvelle Zélande qui a été le plus fort.
V12 plus de 40 ans Sunshine
© Maruki Dury ; Polynésie 1ère | Ruahatu et Heelani étaient en finale V12 500 mètres des plus de 40 ans
Ruahatu, l'autre club de Tahiti qui a réussi à se hisser en finale a finalement terminé 4e. Aldo Maueau, numéro 2 sur la pirogue de Heelani :

Aldo Maueau

La grosse déception de la journée concerne l’entente Ruahatu – Punaauia Va’a, sur le V12 500 mètres féminin des plus de 40 ans. Le va’a tahitien a été disqualifié comme l’explique Frida Chicou, la capitaine de l’équipe :

Frida Chicou V12 déception

Vaimiti Maoni élite V1
© Maruki Dury ; Polynésie 1ère | Vaimiti Maoni, qualifiée pour les demi-finales en V1 élite
Au milieu des clubs, certaines courses élites se disputaient en V1. Vaimiti Maoni, Mereani Marakai et Hinatea Bernadino se sont qualifiées pour les demies finales mais malheureusement, Tenaturanui Maono, elle, a été disqualifiée, le jour de son anniversaire. Cela dit, les chances de médailles sont bien réelles pour le V1 élite féminin.
Hinatea Bernadino et Rosy King
© Maruki Dury ; Polynésie 1ère | Hinatea Bernadino et Rosy King à la bataille
Hinatea Bernadino était cependant insatisfaite après sa série, même si elle s’est imposée devant Rosy King, la championne néo-zélandaise. Hinatea Bernadino :

Hinatea Bernadino réaction

Les trois tahitiens engagés en V1 élites seniors hommes, eux, se sont tous qualifiés pour les demi-finales. Hititua Taerea a même enregistré le meilleur chrono des séries en 2 minutes 19 secondes.
Abel Heirani Hititua
© Maruki Dury ; Polynésie 1ère | Heirani Mati, Abel Teriitemataua et Hititua Taerea
Abel Teriitemataua et Heirani Mati, les deux autres qualifiés en V1 élite :

Abel et Heirani

Les juniors garçons V1 se sont aussi qualifiés avec brio. Revy Thon Sin, Hotuiterai Poroi ou encore Tutearii Hoatua ont tous terminé premiers dans leurs séries respectives. Karyl Maoni, Rodo Bernadino ou encore Steeve Hart se sont aussi brillamment qualifiés. 
Rodo et Hinatea
© Maruki Dury, Polynésie 1ère | Hinatea et Rodo Bernadino, père et fille
Aujourd’hui mercredi (date en Australie), il y aura des finales en V12 pour les clubs et la suite du V1 élites avec les demi-finales à disputer.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête