Un séminaire sur la relation parents/enfants

Séminaire parents /enfants
© Service de communication de la Présidence

Mieux comprendre le phénomène de violence chez les adolescents : c’est un des objectifs de ce séminaire qui se déroule jusqu’au 10 novembre à l’Institut Mathilde Frébault.

Hélène Harte
Publié le

Le président Edouard Fritch, la ministre des solidarités, Tea Frogier, la ministre de l’éducation, Nicole Sanquer-Fareata, ainsi que le Haut-commissaire, Lionel Beffre, étaient présents à l’ouverture du séminaire « Parents, enfants, parentalité, liens intergénérationnels et construction du sujet », jeudi matin, au centre de formation en soins infirmiers de l’institut Mathilde Frébault à Mamao.
 


Organisé à l’initiative du groupe de réflexion sur la prévention des violences, en partenariat avec l’association formation action recherche en Polynésie, la mairie de Faa’a, l’association polyvalente d'actions judiciaires et l’association Hotuarea Nui, ce séminaire s’inscrit dans une démarche de prévention de la violence chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte en devenir.
 
Cette initiative est soutenue par les ministères de Nicole Sanquer-Fareata et de Tea Frogier. Sa conception, basée sur des apports théoriques, des échanges partenariaux et des analyses de pratique, devrait permettre d’analyser le phénomène de violence adolescente en Polynésie au regard des observations des différents professionnels.
 
Le séminaire accueillera deux professeurs de l’université de Paris, ayant une connaissance de l’Océanie, le professeur André Sirota, ainsi que le chercheur en ethno-psychanalyse, et directeur du centre Georges Devereux de Paris, Lucien Hounkpatin. Des personnels de direction, d’éducation, de santé et de services sociaux interviendront également lors de ce séminaire
 
Edouard Frictch a rappelé la volonté politique d’accompagnement des familles et de leurs enfants en faisant référence à l’ouverture, à Faa’a, puis à Punaauia, et bientôt à Taravao, de maisons de l’enfance, ce qui illustre la détermination des institutions à soutenir les familles vivant momentanément une situation de fragilité.
 
Edouard Fritch a déclaré qu’il était  particulièrement sensible à cette initiative, l’objectif affiché étant notamment de dégager des outils contextuels de prévention.