Un petit théâtre api

Petit théâtre en travaux
© TFTN

Le petit théâtre de la Maison de la Culture vient d’être livré au terme de 2 mois de travaux qui ont permis de le propulser au niveau des attentes des professionnels.

Hélène Harte
Publié le , mis à jour le

Construit à la fin des années 1970, le Petit Théâtre s’intègre dans un ensemble à l’esthétique globale, qui se signale par ses grands toits pentus en bardeaux, et par des structures qui ont aujourd’hui atteint leurs limites dans un environnement sonore en constante évolution.
 
En 2000, l’aire de spectacle de To’ata est sorti de terre et attire depuis de grands artistes internationaux et locaux, une activité devenue de plus en plus gênante pour le Petit Théâtre lorsque la scène est retournée en 2013. Par ailleurs, la politique tarifaire attractive de l’Etablissement depuis quelques années a eu pour conséquence de remplir le calendrier de réservations, avec des périodes d’activité beaucoup plus intenses qu’auparavant. Enfin, à cela s’ajoutent les salons que l’établissement accueille régulièrement dans ses jardins, dont l’activité s’est également développée. Conférences et animations en plein air se succèdent, parfois jusqu’au soir.
 
Cette densité de programmation a fini par nuire à l’activité du Petit Théâtre, qui, sans insonorisation ne pouvait plus permettre d’accueillir certains spectacles dans des conditions correctes. La Maison de la Culture a donc lancé des travaux d’insonorisation de cette structure indispensable au paysage culturel polynésien, et qui accueille chaque année plus de 20 000 spectateurs.
 
La Maison de la Culture a financé sur fonds propres ces travaux, pour un montant total de 23 500 000 Fcp.
 

Détail des travaux

 
- Insonorisation de la structure et de la régie technique (8 millions) :  cette isolation est à la fois phonique et thermique, elle permet de tenir une représentation indépendamment des activités menées en extérieur. Concernant la régie technique, le mur a été doté de panneaux acoustiques perforés qui renvoient le sont vers la scène, tandis que les murs latéraux sont dotés de panneaux PVC acoustiques qui ont un effet semi absorbant – semi réfléchissant.
 
- Réfection des loges artistes (1 million) :  les loges artistes ont été rafraîchies, repeintes et équipées de plans de travail, des sanitaires ont été installés pour les artistes.
 
- Changement des fauteuils (13 millions) : la commande a été passée auprès de la société Figuerras, numéro 1 en Europe, qui a équipé de nombreux et prestigieux espaces partout dans le monde. Les fauteuils retenus ont permis d’augmenter la capacité de la salle tout en assurant un maximum de confort aux usagers.
 
- Pose d’un parquet sur la scène (1.5 million) : les travaux ont été menés par les sociétés Urekar & Opc travaux, et supervisés par M. Bertrand Kondratowicz