Un important dispositif de sécurité déployé autour de Nuutania

La gendarmerie empêche l'accès à la prison de Nuutania
© Polynésie1ère

La gendarmerie empêche l'accès à la prison de Nuutania depuis 19h grâce à un barrage sur la route. Selon nos informations, un détenu, Ben Benacek, est monté sur un mur après avoir réussi à échapper à la vigilance des surveillants.

Teiva Roe
Publié le , mis à jour le

#brevetahiti Le détenu Ben Benaceck monté sur les toits de Nuutania est redescendu par lui même vers 1H du matin sans...

Posted by Polynésie 1ère on mardi 23 juin 2015

Lundi soir, 22 juin 2015, vers 19h, un important dispositif de sécurité a été déployé autour de la prison de Nuutania. Les gendarmes empêchent l'accès au centre de détention. En effet, la tension est montée d'un cran ce soir dans la prison. Selon nos informations, un détenu, Ben Benacek, est de nouveau monté sur un mur, après avoir échappé à la vigilance de ses gardiens.

La semaine dernière, avec trois autres détenus, ils étaient restés accrochés sur une corniche à plusieurs mètres de hauteur, pour protester contre leurs conditions de détention. La négociation a duré plusieurs heures avant que les détenus acceptent de descendre. Ben Benacek avait été alors amené à l'hôpital psychiatrique de Taaone.

Ben Benacek est connu pour avoir été le premier braqueur à main armée de Polynésie. En 2003, il avait été condamné pour braquage à 10 ans de prison. Il s'est déjà évadé à deux reprises.

Après une semaine en psychiatrie, Ben Benacek a été jugé apte à retourner en prison. C'est à son retour à Nuutania, profitant d'un moment d'inattention des surveillants, que Ben Benacek a réussi à se hisser sur un mur à plusieurs mètres de hauteur. Un psychiatre a été dépêché sur place pour tenter de le raisonner. A 22h30, le cordon de sécurité de la gendarmerie autour de Nuutainia est toujours maintenu. L'opération est toujours en cours.

Mise à jour aujourd'hui 9H51. Selon le procureur José Thorel, "Ben Benacek risque jusqu'à 2 ans de prison pour tentative d'évasion". Il a été placé en garde à vue.