Troisième instrument financier : davantage de projets en 2014

Le chantier de la 2X2 voies entre Fautaua et Pirae avance
© Présidence GVT

93 projets sont désormais inscrits dans la programmation 2014 du troisième instrument financier. En clair, des routes, des aéroports, des ports, financés en partie par l’Etat. Lundi, le comité de pilotage de ce troisième instrument financier s’est tenu au haut-commissariat.

E.Tang / haut-commissariat Publié le , mis à jour le

Placé sous la co-présidence du secrétaire général du haut-commissariat et du ministre de l’Equipement, de l’aménagement et de l’urbanisme, des transports intérieurs et de l’environnement, ce comité de pilotage a permis d’enrichir la programmation 2014 de sept nouveaux projets qui feront l’objet d’une seconde tranche d’engagements.

La programmation 2014 du « troisième instrument financier » compte désormais 93 projets d’investissements qui se répartissent de la manière suivante :
- 63 aménagements routiers ;
- 4 aménagements aéroportuaires ;
- 17 aménagements de défense contre les eaux ;
- 9 aménagements maritimes.

Ces projets concernent, par exemple :
- la mise à 2X2 voies de la RT2 entre Papeete et Arue (885 millions cfp pour tranche 2) ;
- l’aménagement et des travaux sur le réseau routier de Tahiti (645 millions cfp) ;
- l’aménagement de l’échangeur de Saint-Hilaire (531 millions cfp) ;
- l’aménagement du carrefour de Taina (238 millions cfp) ;
- la protection du littoral de Faaripo (443 millions cfp) ;
- la réhabilitation de la marina de Maupiti (221 millions cfp)
- le contournement routier de Viihena à Nuku Hiva (221 millions cfp) ;
- l’élargissement du terre-plein arrière du quai de Hakahau (133 millions cfp) ;
- l’aménagement de la route de la sablière à Hao (77 millions cfp) ;
- le bétonnage de la route de liaison à Rapa (44 millions cfp).

Chaque année, ce dispositif permet de financer 8,6 milliards d’investissements pour réaliser des études et des travaux d’infrastructures ; la contribution de l’État s’élève à 6,1 milliards cfp.

Le prochain comité de pilotage devrait se réunir en décembre 2014 afin d’étudier la programmation 2015.

Source haut-commissariat

L'actu en vidéo

loma Spitz, un mythe de la chanson polynésienne s’en est allée

loma Spitz, un mythe de la chanson polynésienne s’en est allée

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête