Tribunal de commerce : "L'économie polynésienne n'est pas sortie de la crise"

Le restaurant « La terrasse » baisse le rideau
© Polynesie1ere | Le restaurant « La terrasse » baisse le rideau

Après une embellie en 2011, le nombre de procédures au tribunalde commerce est repartie en hausse. Sur les 200 entreprises placées en redressement chaque année, seul un tiers s'en sort. Pour le Président du tribunal, Bernard Fouqueret, il y a pourtant d'autres alternatives avant le redressement.

LG, HH Publié le , mis à jour le

Depuis 10 ans, une procédure de règlement à l'amiable permet aux entreprises en difficulté d'entamer des négociations avec leurs créanciers avant d'en arriver à la cessation de paiement. Cette procédure est un succès dans deux tiers des cas, eut-il fallu que les entreprises s'adressent au tribunal avant de s'enliser dans les difficultés financières. Les secteurs du BTP, du commerce de proximité et de la restauration sont les plus touchées par la crise.
Bernard Fouqueret, Président du Tribunal mixte de commerce, interrogé par Hélène Harté :