Tapura / A Ti'a Porinetia : le grand rassemblement est en marche

assemblée
© P.1ère | Les élus de Tarahoi au travail, ce matin

C'est déjà officiel, mais pas encore finalisé. Les deux groupes autonomistes de l'assemblée Tapura et A Ti'a Porinetia ont fusionné au nom de "l'union et de la cohérence". Un soutien majoritaire à Edouard Fritch.

polynesie1ere.fr avec Natacha Szilagy et Jérôme Lee Publié le , mis à jour le

"Ça va apporter beaucoup de sérénité" a déclaré mardi 19 janvier  le vice-président du nouveau groupe de la majorité, Michel Buillard. La bascule d' Isabelle Sachet (Tahoeraa) et de Joëlle Frébault (UPLD) a donné une majorité absolue mais pas confortable au gouvernement d'Edouard Fritch.
 Michel Buillard apporte quelques précisions:


Dans les couloirs de l'assemblée, on parle déjà de tensions entre les représentants du nouveau groupe. Mardi matin, lors de la commission des institutions, le représentant "ex A Ti'a Porinetia" Antonio Perez a défendu la candidature de Tauhiti Nena au CESC qui souhaite y représenter le COPF, ce à quoi se serait vivement opposé le représentant "ex Tapura" René Temeharo. Du coup, selon la représentante Sandra Lévy Agami, élue Tahoeraa, l'étude du texte a été reportée.

Un groupe majoritaire seulement en avril


Officiellement, le nouveau groupe, qui va changer de nom le 20 février prochain en même temps que la création du nouveau parti d'Edouard Fritch,sera majoritaire en commission seulement au mois d'avril lorsqu'elles seront renouvelées. D'ici là, il faudra composer avec le Tahoeraa et l'UPLD qui restent majoritaires.

L'autre vice-président du groupe, Gaston Tong Sang, continue d'affirmer qu'une majorité unie et cohérente va permettre de redresser le pays, ce qui n'était pas le cas depuis Septembre 2014, date de l'élection d'Edouard Fritch.

 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête