Tahaa: le business du sable pour la Toussaint

sable1
© P.1ère

Une petite entreprise familiale de marchand de sable à  Tahaa a entamé depuis 3 semaines les préparatifs pour la Toussaint , à commencer par le piquage du sable blanc dans le lagon de Tahaa délimité à 300 mètres des motu.

Pierre-Emmanuel Garot
Publié le , mis à jour le

C'est une équipe de 6 courageux travailleurs qui, à 5 heures du matin sous une petite pluie fine commencent l'extraction du sable à la pelle et à la force des bras. Dans ce genre de travail , ils ont du faire appel à des gros modèles en aluminium pesant chacun 10 kg. Avec du savoir faire et un peu d'expérience, ils  sont arrivés, en 3 heures de temps, à extraire au fond du lagon 10 m3 de sable fin.

De retour à terre sur les lieux de la mise en sac du sable , c'est sous la houlette de Rachel ZINGUERLET qu'une dizaine de jeunes , qui ont été embauchés pour l'occasion, activent le tamisage , le remplissage et la mise sur palette des sacs de sable de Tahaa pour l'envoi sur Tahiti dans l'après midi par la goëlette "Hawaiki Nui".  Pour ce genre d'activité , la petite entreprise de marchand de sable a reçu l'agrément de la commune , du ministère de l'équipement ainsi que des affaires maritimes. Une exception qui leur permet d'extraire 100 m3 de sable en 10 jours.  Au totale, Rachel et son équipe ont expédié plus de 4900 sacs de sable de Tahaa vendus 600 fcp/pièce  et revendus 1000 FCP sur Tahiti par son négociant. Une belle opération qui permet à la fois de venir embellir les tombes dans les cimetières, et de donner aux jeunes de Patio un petit revenu gagné à la sueur de leur front.

sable2
© P.1ère