Statut de la Polynésie : le texte sur le fait nucléaire modifié

assemblée nationale

L'Assemblée nationale a voté le texte pour la réforme du statut de la Polynésie. Si les partages de compétences, les sécurisations juridiques sont passées à l'unanimité, l'article 1er sur la dette nucléaire a donné lieu une bataille sémantique sur la "contribution" des Polynésiens.

 

Polynésie la 1ère, Serge Massau Publié le , mis à jour le

Ce jeudi, le projet de réforme du statut de la Polynésie française a été examiné en séance plénière à l'Assemblée nationale. Son article premier sur le fait nucléaire intitulé "De la reconnaissance de la Nation" a suscité de nombreuses réactions. Finalement, le texte a été modifié. Ainsi, la mise à contribution de la Polynésie française aux essais nucléaires "n'étaient pas volontaire", c'est ainsi que ce sera écrit dans la loi. Ce texte n'est néanmoins pas conforme à celui adopté par le Sénat. Il y aura donc une commission mixte paritaire qui va se réunir pour voter définitivement ce texte.
 

Explications


C'est la député Maina Sage qui est parvenue à faire réécrire le texte pour remplacer le terme "contribution" par " mise à contribution ". Une formulation plus consensuelle acceptée par la ministre des Outre-mer. Globalement, Maina Sage estime que le texte permet d'adapter et d'améliorer le statut d'autonomie. De son côté, le député indenpendantiste Moetai Brotherson estime que ce texte aurait dû être l'occasion d'une refondation en profondeur des relations entre l'Etat et le Pays.