Six mois de prison ferme pour l'agresseur du gendarme

Justice
© AFP

Un gendarme a été agressé lors d'une rixe, le 1er janvier dernier, à Outumaoro. Les forces de l’ordre étaient intervenues pour calmer une bagarre générale impliquant une trentaine d’individus alcoolisés. L'agresseur âgé de 21 ans a été condamné à six mois de prison ferme.

polyneise1ere.Fr, Titaua Doom Publié le , mis à jour le

Il est 5h00 du matin le 1er janvier lorsque le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie est appelé pour intervenir à Outumaoro. Sur place, dans le quartier Fuller, une trentaine d’individus alcoolisés se battent : l'empoignade oppose les habitants des hauteurs d’Outumaoro et ceux qui vivent plus bas. Des coups de poings fusent et des objets volent, selon le gendarme agressé.

A terre, une jeune femme est rouée de coups. Son ami, le prévenu, vient lui porter secours. Pour disperser la foule, un gendarme utilise du gaz lacrymogène, à côté de lui, son collègue s’écrie "Attention vélo ! ".  Ce dernier, la bombe aérosol à la main, s’en sert pour se protéger le visage. La carcasse du vélo percute le récipient de gaz lacrymogène qui explose et blesse le militaire au visage.

Le jeune de 21 ans nie les faits, les témoins qui l’ont identifié pourraient être les agresseurs de son amie. "Je ne suis pas un gars nerveux quand je bois" se défend le prévenu déjà condamné pour des dégradations.

Lors de l'audience, le vice-procureur a salué le travail difficile des gendarmes. Robert Danielsson a requis entre 8 et 10 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Le jeune homme a finalement été condamné à 6 mois de prison ferme sans mandat de dépôt.