Six mois de prison ferme pour un escroc menteur

6 mois de prison ferme pour un escroc menteur
© Polynésie 1ère | Tribunal correctionnel de Papeete

Mardi matin, au tribunal correctionnel de Papeete, comparaissait un escroc. L’homme prétendait être un expert en informatique et proposait ses services à ses victimes. Le prévenu s’en prenait principalement à des personnes ayant de faibles revenus.

Lai Temauri / Axelle Mésinèle Publié le , mis à jour le

Un menteur invétéré, c'est ainsi qu’est apparu,  mardi matin, ce prévenu qui devait répondre d’escroquerie sur 3 victimes.
Ses études, son métier, ses compétences, tout est faux. Il prétendait pouvoir réparer un ordinateur, fournir des téléphones mobiles ou un bateau à petit prix.
 
Mais ses victimes attendent toujours.
 
Argument de vente principal, il connaît du monde dont des personnes au palais de justice qui l’informent sur les saisies.
860 000 francs c’est la somme qu’il a soutiré à sa principale victime qui vit de la pêche. De l’argent qu’elle tenait de l’assurance vie laissée par son mari décédé. Cette habitante de la presqu’île avait besoin d’une voiture pour les soins de deux de ses enfants handicapés et pour vendre son poisson. 
 
A la barre, l’escroc reconnaît les faits. Son avocat explique qu’il avait besoin d’argent. Mais pour le ministère public, il s’agit d’une personnalité "criminogène". En état de récidive, il a écopé de six mois de prison ferme et de l’obligation de dédommager ses victimes.