A Rimatara, 367 plants de cannabis détruits en deux jours

paka
© Gendarmerie

On croyait le trafic démantelé sur l'île la plus à l'Ouest des Australes après l'intervention musclée des forces de l'ordre, en Juin 2007. Celle-ci avait mis fin aux agissements d'un petit groupe de producteurs-exportateurs de paka en direction de Tahiti.

Pierre Emmanuel GAROT Publié le , mis à jour le

A l'époque, ces agriculteurs qui n'hésitaient pas à menacer les gendarmes pour continuer leur trafic, cultivaient les plants en quantités industrielles: plus de 10 000 plants avaient été arrachés. Cette fois, la saisie est beaucoup plus mesurée et ne laisse penser qu'à un trafic intra-insulaire.

Dans un communiqué, ce soir, la gendarmerie nationale annonce que "les gendarmes et les mutoi de l'île de Rimatara effectuent hebdomadairement un à deux services de recherche de plantation de pakalolo. Ainsi, les 4 et 6 août 2015, trois plantations totalisant 367 plants ont été découvertes sur les secteurs de Mataura et de Amanu. Tout ce cannabis a été arraché et transporté à la brigade pour être détruit par le feu. Les investigations continuent pour identifier le ou les cultivateurs".

paka2
© Gendarmerie
.