Réunion : encore un surfeur attaqué par un requin

Réunion : encore un surfeur attaqué par un requin
© Réunion 1ère | C'est dans la commune du Port qu'a eu lieu l'attaque.

Alors qu'en Polynésie, les attaques de requins sont rares, hier à La Réunion, l'une d'elles s'est encore produite. Un surfeur a été grièvement mordu à un bras alors qu'il se trouvait dans une zone interdite aux activités nautiques.

E.Tang / Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

Selon nos confrères de Réunion 1ère, l'homme de 47 ans est " gravement blessé à l'avant-bras gauche et l'attaque a eu lieu près de la darse du Port Ouest. Le blessé a été pris en charge par le SDIS et le SMUR et il a été transféré vers le CHU de Bellepierre. Son pronostic vital n'est pas engagé. Le blessé, Eddy Chaussalet, est un surfeur confirmé qui a participé à de nombreuses compétitions".

Pêche ciblée


Aussitôt, la préfecture a fait savoir que "cet accident survient alors que plusieurs mesures opérationnelles sont engagées pour prévenir le risque requin. La mise en œuvre de ces mesures financées par l'Etat, la Région et plusieurs communes permet d'envisager, conformément à l'arrêté préfectoral du 13 février 2015, une reprise progressive des activités nautiques sécurisées et encadrées au sein de zones d'expérimentation opérationnelle précisément délimitées par les maires".
Parmi ces mesures, depuis la dernière attaque du mois d'avril, "plusieurs opérations de pêche ciblée ont été conduites sur la côte Ouest de La Réunion, sous la coordination du comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, dans le cadre des programmes « Cap Requin 1 » et « Valorequins ». Ces programmes font appel à deux techniques de capture sélective (smart Drumline et palangre de fond), ciblant les espèces de requins potentiellement dangereux (requin bouledogue et requin tigre).
Le préfet a décidé d'anticiper de 48h le déploiement du programme « Cap Requin 2 » afin qu'un effort de pêche soit concentré sans délai dans la zone de l'attaque".

Déjà 2 attaques mortelles


L'attaque d'hier est la troisième  depuis le début de l'année. Le 14 février 2015, une jeune femme avait perdu la vie à l'Etang-Salé alors qu'elle se baignait à proximité du rivage. Deux mois plus tard, le 12 avril, c'est un jeune adolescent de 13 ans, Elio, surfeur du Pôle espoir, qui à son tour était victime d'un squale.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête