[REPLAY] "Miss World, l'aventure Polynésienne" sur 1ère !

Hinarere Magazine
© Polynésie 1ère ; HYK

Miss Tahiti 2014 se livre sur Polynésie 1ère. Elle parle de l'expérience humaine incroyable qu'elle a vécue dans le sud de la Chine, sur l'île de Hainan pendant un mois. Au programme, du glamour, beaucoup d'émotion, mais aussi des enjeux économiques... 

Polynésie 1ère, Natacha Szilagyi Publié le , mis à jour le

Hinarere a changé…Elle a mûri pendant son aventure "Miss Monde". Miss Tahiti a appris "l'humilité" au contact des Miss du monde entier, surtout avec celles qui n'avaient ni billet d'avion pris en charge, ni comité pour financer leurs robes. Hinarere a prêté les siennes, son maquillage et beaucoup donné de son temps.

Au sein du milieu fermé des Miss dans l'enceinte du clinquant "Beauty Crown hotel", à 140000 kms de chez elle, elle est devenue populaire. Elle faisait partie aussi des Miss les plus entourées par leur famille : 16 proches se sont déplacés pour elle. En plus de découvrir toute une région pendant un mois de préparation, Hinarere a vécu une expérience totalement différente de Miss Tahiti ou de Miss France; car Miss Monde, organisée par les Anglais, n'a rien à voir avec une élection "classique". La cause défendue par la Miss et son engagement quotidien pour les oeuvres caritatives a pesé lourd dans la balance. Sans oublier les dons des différents pays à l'occasion d'un grand bal de charité. "Miss with a purpose" est vraiment devenu le symbole de l'élection: d'ailleurs dans le jury, on retrouvait au milieu des hommes d'affaires et de la mode, le petit fils de Nelson Mandela.

Découvrez les coulisses de l'élection et la soirée qui a élu Miss Espagne Mireia Lalaguna lundi 18 janvier sur Polynésie 1ère à 19h30, puis en replay sur polynesie1ere.fr : 

REPLAY COMPLET DU MAGAZINE "Miss World, l'aventure polynésienne"



Extrait du 26 minutes diffusé ce lundi soir :


L'actu en vidéo

Allocation de rentrée scolaire, des parents se sentent laissés de côté

Allocation de rentrée scolaire, des parents se sentent laissés de côté