Rentrée scolaire : 3 zones prioritaires d’éducation à Faa'a, Papara et Tuamotu Gambier

REP
© D.R.

L’Etat a maintenu sa dotation globale en faveur de la Polynésie malgré une baisse des effectifs. Pas de construction nouvelle cette année: rien que des rénovations. La rentrée 2015 sera surtout marquée par la création de 3 zones prioritaires d’éducation et le développement du numérique.

Pierre Emmmanuel GAROT avec Marie Christine DEPAEPE Publié le , mis à jour le

Faa'a, Papara et le secteur des Tuamotu Gambier: dans ces trois réseaux d'éducation prioritaire, l'objectif est de réduire les inégalités sociales et territoriales, et de favoriser la réussite des élèves en difficulté. Les trois REP vont bénéficier de moyens humains et financiers supplémentaires: 28 postes d'enseignants y seront affectés.

Les syndicats enseignants veulent y croire

C’est mieux que rien estime le SNES/FSU. Le syndicat craint surtout que les moyens financiers ne soient pas au rendez-vous et que le système génère des heures supplémentaires. Françoise Hauata, secrétaire générale adjointe du SNES/FSU en Polynésie estime : "on est content de savoir qu'on va avoir quelques REP+, bien que comparés à la Guyane et à Mayotte on aurait pu en avoir plus, mais bon c'est l'Etat qui en a décidé ainsi !"
On va donc voir comment cela va fonctionner. La grande nouveauté dans ces REP+, c'est une heure 1/2 environ par semaine par professeur pour pouvoir travailler en équipe et se concerter. Donc c'est très bien à condition que cette heure 1/2 de cours en moins devant l'élève ne se traduise pas par des heures supplémentaires d'un autre côté, parce qu'il manque des enseignants dans d'autres établissements ! Les moyens financiers, on y croit pas trop".

REP2
© France Télévisions

Les "R.E.P." mode d'emploi

Dès le mois de décembre 1992, sont introduites en métropole les notions de prévention et de formation de personnels en Zone d'éducation prioritaire. Mais en 1999, la politique des ZEP est jugée insuffisante. 869 Réseaux d’Éducation Prioritaire (REP) sont créés afin de lutter contre l’isolement des ZEP qui, cependant, restent un noyau central du dispositif.

Les objectifs restent : l'orientation positive, l'ambiance et la vie scolaire, acquérir un socle commun de connaissances et de compétences, pratique de la langue française et d'une langue vivante étrangère, les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique, les compétences sociales et civiques. Il s'agit aussi d'améliorer la continuité des apprentissages école/collège, renforcer le lien école/famille, et réduire les écarts entre établissements.

Dans la théorie, les REP+ concernent les quartiers ou les secteurs isolés qui connaissent les plus grandes concentrations de difficultés sociales ayant des incidences fortes sur la réussite scolaire. Les REP regroupent les collèges et les écoles rencontrant des difficultés sociales plus significatives que celles des collèges et écoles situés hors éducation prioritaire.