Réforme de la PSG : tensions au CESC

Tension au CESC
© Polynésie 1ère

La présentation du projet de réforme de la PSG devant le CESC ne s'est pas très bien passée. Le collège des salariés, soit le tiers des représentants, a quitté la salle. 

Hélène Harte
Publié le , mis à jour le

Après plusieurs réunions avec les partenaires sociaux, la ministre du travail et des solidarités Téa Frogier a présenté mardi 18 avril devant le CESC la synthèse des travaux visant à la réforme de la PSG.

Il s'agit de réformer en profondeur la branche maladie et la branche retraite pour mettre un terme aux déficits qui se creusent. Le collège des salariés a quitté la salle lors de la présentation. Les syndicats reprochent au gouvernement de ne pas avoir tenu compte de leurs propositions. 

Ecoutez Angelo Frébault, élu au CESC et secrétaire adjjoint CSTP-FO au micro de Nicolas Suire:

Angelo Frebault reproche notamment au gouvernement de faire peser la réforme sur les salariés. Les syndicats  s'opposent à la diminution de 60 à 70 % du taux de calcul des pensions de retraites par rapport au salaire de référence.

L'augmentation de 60 ans à 62 ans de l'âge de départ à la retraite est inacceptable selon le collège des salariés.
Le collège des employeurs ne partage pas forcément cet avis. Ecoutez la réaction d'Aline Baldassari-Bernard au micro de Nicolas Suire: