Des récidivistes à la barre du tribunal correctionnel

Tribunal de Papeete
© Polynésie 1ère

Deux affaires de stupéfiants et deux concernant des vols ont été jugées en comparution immédiate ce lundi 9 octobre au tribunal correctionnel de Papeete. La majorité des mis en cause sont des récidivistes. Compte-rendu.

polynesie1ere.fr, Axelle Mésinèle Publié le , mis à jour le

La première affaire concerne un homme, déjà condamné pour détention et usage de stupéfiants. Cette fois, il revient devant le tribunal après que les gendarmes aient saisi 136 pieds de paka à son domicile, à Tiarei. Le récidiviste, qui confie fumer trois joints par jour depuis ses 17 ans, cultivait sa plantation sous serre, mais il assure devant le tribunal qu'il ne vendait pas.

L'homme a été condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis. Il a écopé d'une mise à l'épreuve et d'une obligation de soin. Placé sous mandat de dépôt, il dormira donc en prison ce lundi soir.

Un fumeur depuis le plus jeune âge


La deuxième affaire est un cas similaire. Le mis en cause est encore une fois un récidiviste. Les gendarmes l'avaient déjà surpris avec 490 pieds de paka et 367 grammes d’herbes séchées en septembre dernier. Trois semaines plus tard, les autorités repassent chez cet homme qui vit à Taravao, et trouvent 82 pieds de paka.

L'homme se justifie en expliquant que les fêtes de fin d’année approchent et a donc besoin d’argent. En revendant ses pieds entre 10 000 et 15 000 Fcfp, il aurait fait un bénéfice de 300 000 Fcfp en 9 mois. Consommateur depuis son plus jeune âge, 13 ans dit-il, il a une adolescente non fumeuse à la maison. "Et si un jour elle prend de l’ice ?", l'interroge le procureur. "Je lui mets une tape", répond t-il. Au magistrat d'ajouter alors : "Et votre femme elle ne vous met pas de tapes quand vous fumez ?". Tout penaud, le mis en cause confirme par l'affirmative.

L'homme a été condamné à 6 mois de prison dont 5 avec sursis, il a également écopé d'une mise à l’épreuve de 2 ans, d'une obligation de soin, et d'un maintien en détention.

Des voleurs au casier chargé


La troisième affaire met en cause deux récidivistes. Deux hommes sont accusés d'avoir volé des outils dans le garage d'une maison d’habitation qui servait de stockage pour une entreprise. Les deux voleurs ont dérobé notamment une meuleuse, une perceuse et une scie sauteuse qu’ils ont caché dans un grand sac. L’un des 2 a revendu une tronçonneuse 5 000 Fcfp alors qu’elle valait 50 000 Fcfp. Lors de leur interpellation, les deux mis en cause détenaient du paka sur eux.

Celui qui a vendu les outils compte à son actif pas moins de 25 condamnations, un casier bien rempli. Le second en compte lui 9.  Tous les deux sont en état de récidive légale. Ils ont été condamnés à 18 mois de prison et 12 mois de maintien en détention. Ils devront également à la victime 50 000 Fcfp.

Autre histoire de vol devant le tribunal ce lundi. Cette fois, il s'agit de deux hommes accusés d'avoir cambriolé et dégradé une école de Punaauia et d'avoir dérobé 126 000 Fcfp dans le coffre de l'établissement. Mis en cause par un jeune voleur de son quartier, l'un des mis en cause, bien connu de la justice, nie les faits.

Le plus jeune a écopé de 12 mois de prison ferme. Quant à celui qui nie les faits, il a été condamné à 18 mois de prison. Les deux hommes doivent également remboursé l'école à hauteur de 206 000 Fcfp.

L'actu en vidéo

Tepuanui Snow, président de la fédération des associations des parents d'élèves de l'enseignement public

Tepuanui Snow, président de la fédération des associations des parents d'élèves de l'enseignement public