Presque pas de frites avant 8 heures à Mahina

Pas de frites avant huit heures à Mahina

Une convention a été passée entre la commune de Mahina et les roulottiers pour endiguer la malbouffe chez les jeunes.

IR, CF Publié le , mis à jour le

À Mahina, la municipalité, en partenariat avec le Pays, a passé une convention avec les roulottiers. Son objectif : proposer aux élèves des petits déjeuners équilibrés.

Ce plan mis en place dans la convention de 2008 vise à limiter l’obésité chez les enfants. Une étude britannique réalisée en mai 2016 révèle que 50% des femmes seraient obèses en Polynésie et 36 % des hommes seraient également concernés.

Un enfant sur trois en surpoids


Pour les pourcentages concernant les enfants, aucune étude n’a été réalisée depuis 2007-2008. À cette date, la Polynésie comptait 16% d’enfant de sept et neuf ans, souffrant d’obésité et 36% en surpoids. Ce qui signifie qu’un enfant sur trois est obèse, ce qui occasionne près de 2 milliards de francs de dépenses de santé, hors complications, pour la collectivité.

 

L'actu en vidéo

Tahiti organise les championnats qualificatifs de beach-soccer pour la Coupe du monde 2019

Tahiti organise les championnats qualificatifs de beach-soccer pour la Coupe du monde 2019