Vodafone pourra proposer des services internet

Patrick Moux, vice-président de Vodafone
© Polynésie la 1ère | Patrick Moux, vice-président de Vodafone.

La société Pacific Mobile Télécom de Patrick Moux a eu gain de cause face au Pays dans le cadre de l'exploitation du réseau local internet. Elle pourra proposer ses services dans moins d'un mois.

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

Le Pays avait refusé d'accorder à "Pacific Mobile Telecom" la permission d'exploitation du réseau internet local. La société a donc saisi le tribunal administratif. La juridiction a rendu sa décision aujourd'hui. Elle enjoint le Pays à accorder à la société la permission de proposer des services internet.

Cette autorisation devra être accordée dans un délai inférieur à un mois sous peine d'une amende d'un million de francs.
le pays devra également verser à la société une somme de 200 000.