Les ultramarins, discriminés à Paris ?

éducation nationale

Selon "SOS racisme", 37 % des étudiants ultramarins sont victimes de discriminations quand il s’agit pour eux de trouver un logement en région parisienne.

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

Ce taux atteint même les 40% pour les jeunes travailleurs originaires des Outre-mer. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par SOS racisme, présentée mardi 7 mai à Paris. Un travail réalisé sur deux ans  avec la méthode du testing. C’est-à-dire des mails envoyés en réponse à des annonces mises en ligne par des propriétaires de logements et des agences immobilières. 

Les précisions d’Edwige Saint-Thomas :

Le reportage de Edwige Saint Thomas

Dominique Sopo président d’SOS Racisme explique les raisons de cette discrimination. Il répond à Edwige Saint Thomas. 

Dominique Sopo au micro de Edwige Saint Thomas

Nicolas Kanhounou  représentant du défenseur des droits, présent lors de la présentation du document, invite les ultramarins confrontés à ces situations de discrimination à saisir son administration. Il répond à Edwige Saint-Thomas.

Nicolas Kanhounou au micro de Edwige Saint Thomas

L'actu en vidéo

Prison de Papeari - Une surveillante attaquée au couteau par un détenu lundi dernier

Prison de Papeari - Une surveillante attaquée au couteau par un détenu lundi dernier